Retour d'expérience:

Une utilisation du couple de Moodle-Mahara pour gérer un journalier de stage, un carnet de laboratoire, ... visible par les seuls intéressés.

Avantages et inconvénients.

En  2014 nous vous présentions l’épisode 1 de notre projet et en 2015 vous vous demandez tous : « Mais que devient le projet parcours d’autoformation à la recherche documentaire sur Moodle » ?

Nous revenons donc aujourd’hui pour répondre à votre question et vous présenter l’épisode 2.

 

Rappel de l’épisode précédent :

En septembre 2013, le service de formation à la recherche documentaire des bibliothèques de l’Université Toulouse 1 Capitole a décidé, dans une démarche de pédagogie innovante, de renouveler ses supports de formation. Ce projet a pour objectif la création  d’un espace de cours Moodle proposant 37 modules de formation interactifs à destination des étudiants, des enseignants et des formateurs. Les dix formateurs organisés en binômes travaillent en étroite collaboration avec le service TICE et développent une bonne maîtrise de Moodle. En revanche, ils font part de leurs réserves sur les modalités d’intégration des modules dans leurs formations : Comment faire des liens entre l’espace Ressource et leurs propres espaces de formation ? Pourquoi l’autoformation ?...  A la rentrée 2014, alors que les formations reprennent, l’espace Moodle n’est pas utilisé.

Que va-t-il devenir ?

 

Résumé de l’épisode 2 :

En septembre 2014, l’espace Moodle se dote d’un nom « Formadoc » et de nouveaux objectifs : il devient un outil de travail pour les formateurs et un outil de valorisation des formations auprès des enseignants. Nous vous présenterons en détails les raisons de ce changement de cap.

Pour s’approprier cet outil et monter en compétences dans le domaine de la pédagogie universitaire associée au numérique, un programme d’accompagnement des formateurs est organisé avec le service TICE. Les objectifs de cette formation action sont l’adaptation et l’enrichissement de leurs scénarios pédagogiques respectifs existants.

En juin 2015, nous verrons ensemble si l’épisode 2 est un happy end.


Jennifer Wolfarth (Université Toulouse 1 Capitole – SCD) et Laurence Hamon (Université Toulouse 1 Capitole – dTICE)


La volonté politique de la nouvelle équipe présidentielle de l'Université Lille3 et la réforme de la licence à la rentrée 2014/2015 aidant (passant de 6 à 10 UE), la Présidence a inscrit dans son projet d'établissement un dispositif d'autoformation au numérique sur Moodle pour tous les étudiants de licence (UE10), entièrement à distance.


L'objectif, à court terme, est de rendre les étudiants autonomes et opérationnels dans l'environnement numérique dans lequel nous vivons.


D'ici 2017, les 13000 à 14000 étudiants de licence de l'université seront impactés, le dispositif est en effet proposé du S1 au S6.

Pour l'heure, ce sont les quelques 7500 étudiants de licence 1 qui ont pu découvrir les 1er et 2e volets du projet, le 1er, consacré à la découverte de l'ENT, de l'université et des outils de recherche documentaire, le 2e à la « culture numérique », qui sera également l'objet des semestres à suivre.


Ce projet, qui bénéficie d'un soutien interne (appel à projets innovants), est également financé par l'UNR Nord-Pas-de-Calais et a vocation a être transféré aux établissements partenaires.

Il a été confié à la direction des usages du numérique (DUNE), le service TICE de l'Université Lille3.


Dans cette communication, nous nous proposons de revenir sur le contexte du projet, ses objectifs, les modalités de mise en œuvre pédagogique (contenus, modalités de validation, tutorat...), ainsi que les 1er résultats dont nous disposons. Elle nous donnera enfin l'opportunité d'échanger sur l'évolution des politiques TICE et des usages de la plateforme Moodle de nos établissements respectifs.


Valérie Duhal, Jennifer Poullier, ingénieurs pédagogiques à la Direction des Usages du Numérique (DUNE), Université Lille3.


Retour d'expérience sur notre utilisation des Web Services pour :

  • inscrire et synchroniser les étudiants et les enseignants dans les cours ;
  • créer et synchroniser les groupes et les groupements


Communication Vendredi 12 juin 2015 de 9h à 9h30 amphi A3

Portfolio de valorisation personnelle dans l'environnement Mahara :

Evolution de l'artefact Mahara / Booklet pour la valorisation des compétences

La plateforme de e-portfolio générique Mahara, centrée sur l'utilisateur, fournit un environnement de production et de collecte de données personnelles, de travail en groupe et de publication ciblée. 

Les outils intégrés à Mahara de façon native, s'ils suffisent dans un contexte générique, ne permettent pas de proposer de façon simple un environnement de valorisation personnelle dont les contenus soient suffisamment standardisés pour faciliter la recherche d'emploi.

Nous présentons un artefact Booklet (Livret) modifié comblant cette lacune.

Nous avons intégré entre autres un gestionnaire de menu facilitant la saisie de livrets comportant de très nombreuses fiches organisées de façon hiérarchique. Nous proposons aussi un artefact Checklist et un nouveau type de données intégré dans Booklet qui permetten de définir des listes de compétences auto-évaluables.

Vous trouverez dans cet espace aussi bien la présentation que les différents documents vous permettant d'installer et de configurer l'artefact Booklet modifié.

 Bon Moodlemoot 2015.


Face au manque d'implication des élèves de seconde en salle de classe, aucun progrès n'est envisageable avec ces derniers: ils ne sont pas motivés.

Grâce à une série d'exercices notés automatiquement, qui offrent également la possibilité de faire deux ou plusieurs tentatives, les élèves peuvent s'autoévaluer et se corriger pour obtenir une meilleure note.

La finalité de la démarche est de renforcer la participation des élèves face à des consignes scolaires.

Dans le cadre de la modernisation des pratiques pédagogiques et des supports de cours, l’Enseignement à Distance de la Fédération Wallonie-Bruxelles a entamé depuis 2013 sa transformation complète, un tournant numérique dans son histoire.

Le ministre de l’Enseignement obligatoire a en effet marqué son accord sur « le basculement du support papier vers un support électronique… » dans son intégralité, pour le 31 décembre 2015, tout en recentrant les missions de l’EAD sur la préparation aux épreuves certificatives de l’enseignement obligatoire.

L’objectif poursuivi : fédérer 300 professeurs-vacataires autour de la mise en ligne d’un dispositif accueillant 30 000 apprenants de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Ce sont les étapes de cette transformation organisée et mise en œuvre par la Direction de l’Enseignement à Distance que nous nous proposons de partager. 

Nous visons une transformation rapide des cours papier vers des parcours pédagogiques interactifs accompagnés d’un confort d’apprentissage et d’une reconnaissance de marque. Pour ce faire, nous concevons des parcours interactifs basés sur le choix d’une série d’invariants. Dans notre modèle, chaque invariant correspond à une activité Moodle particulière (Livre, Questionnaire, Test, Glossaire, Objectifs, Notes, Badges, emplacement de Forum, de Chat…). Exemples à l’appui (actuellement 20 % des cours sont prêts à la mise en ligne et des équipes de professeurs vacataires finalisent 50 autres % des cours) nous montrerons que le tournant numérique de l’EAD se réalise afin de proposer des cursus d’apprentissages toujours plus efficients.